Alprazolam : Utilisation et effet secondaires

by Chantale
alprazolam effets secondaires

L’alprazolam est une molécule utilisée en tant que composé chimique ou principe actif de nombreux médicaments antidépressifs. On la retrouve sur le marché sous divers noms commerciaux parmi lesquels celui de Xanax. Elle est réputée pour ses nombreuses propriétés et la plus plébiscitée étant son usage en tant qu’anxiolytique. La notoriété de l’alprazolam est aujourd’hui si grande qu’il semble ordinaire pour les consommateurs de recourir au Xanax pour les troubles mineurs de l’anxiété ou pour lutter contre le stress. Cependant, il subsiste un fossé entre les faits et la conception populaire construite autour d’une réalité peu maitrisée. L’innocuité de l’alprazolam n’étant pas démontrée, il semble nécessaire qu’une personne lambda puisse connaître toutes les informations sur les effets potentiels de la molécule avant tout traitement.

Présentation de l’alprazolam

L’alprazolam est l’une des formules de la classe des médicaments dits benzodiazépines. Elle associe ses propriétés lipophiles à un effet tranquillisant rapide. Elle stimule l’activité du neurotransmetteur GABA, ce dernier étant un des moteurs principaux dans le processus mnémoniques, inhibiteurs et comportementaux. En parallèle, elle freine l’ouverture du canal chlore qui gouverne l’excitation des cellules, la régulation du volume cellulaire, le transport transépithélial et la régulation du pH intracellulaire.

Au regard de son action sur l’organisme humain, l’alprazolam est utilisé principalement pour lutter contre les troubles de l’anxiété et ses symptômes. Les propriétés calmantes, amnésiantes, myorelaxantes et anticonvulsives de la molécule présentent aussi des effets positifs lors de l’hypnose par exemple. Elle sert aussi dans le traitement de la dépression, des convulsions, des contractions musculaires et le sevrage de l’alcoolisme.

Afin de mieux appréhender l’action de cet anxiolytique, précisons que dans les situations équivalentes, le ratio entre le Xanax et le diazépam est de moitié. Cela signifie qu’une dose d’alprazolam équivaut au double de la quantité pour le diazépam. La benzodiazépine se présente sous la forme d’une poudre blanche soluble dans l’eau ou dans l’acétone. Elle est disponible en trois formats sur le marché. Ils contiennent respectivement 0,25 mg, 0,50 mg et 01 mg.

Effets de l’alprazolam

Les effets de ce produit seront abordés sous trois axes majeurs : les effets principaux, les effets secondaires, et les effets indésirables.

Effets principaux

Alprazolam et anxiété

L’alprazolam est l’une des premières molécules recommandées par les médecins lors du traitement de l’anxiété généralisée et des troubles mineurs de l’anxiété. Il est donc courant d’y recourir pour maitriser une crise de panique ou d’angoisse. Ses effets en font une solution idéale pour gérer l’agoraphobie, l’anxiété réactionnelle, les troubles obsessionnels compulsifs, le stress post-traumatique et l’anxiété névrotique. Ce médicament est aussi utilisé pour soigner les manifestations légères d’un trouble de l’anxiété plus profond. Toutefois, en cas de symptômes ou de maladie chronique, l’alprazolam n’est pas le traitement le plus adéquat. Il est alors recommandé de consulter un médecin. Celui-ci prescrira des médicaments ayant un effet plus prolongé et plus effectif.

Alprazolam et dépression

Les résultats des études menées par van Marwijk et Al au cours de l’année 2012 tendent à prouver l’efficacité de l’alprazolam en cas de dépression mineure. En effet, ils ont prouvé que ce médicament est plus efficace que les placebos antidépressifs. Il est dès lors assimilable à une large palette d’antidépresseurs classiques. Le postulat de base serait que les améliorations perçues sont directement en lien avec la réduction de l’anxiété, du stress et le meilleur contrôle du sommeil. Il reste toutefois à confirmer cette hypothèse.

Alprazolam et convulsions

À l’instar de nombreuses benzodiazépines, l’alprazolam permet de réguler les crises spontanées. Elle entraine une relaxation des muscles et une production hormonale qui favorise la régulation de l’anxiété, de l’excitation et des fonctions motrices générales. Cependant, le Xanax doit être utilisé avec précaution pour ne pas entrainer des effets contraires. Une prise trop longue de l’alprazolam ou sa combinaison avec d’autres anticonvulsivants, pourraient être à l’origine de crises spasmodiques.

Alprazolam et contactions musculaires

L’alprazolam possède des propriétés myorelaxantes. Elle inhibe l’action de certains capteurs neuronaux responsable des mouvements musculaires. Les réflexes du cervelet étant freinés, les cellules musculaires se relâchent. On note alors une diminution du tonus musculaire. Celle-ci est concomitante avec la lenteur des réflexes moteurs. Cette propriété permet de recourir à ce médicament pour les traitements d’urgence dans le cadre de contractions musculaires légères ou graves. Cependant, il est judicieux de noter que l’usage de la molécule peut entrainer une relaxation importante (voire la somnolence) et occasionnée des chutes chez le patient. Il n’est d’ailleurs pas recommandé d’utiliser ce produit avant de se mettre à conduire. Enfin, l’usage de l’alprazolam n’empêche pas la nécessité de se reposer qui est la solution première contre les spasmes musculaires.

Alprazolam et sevrage de l’alcoolisme

Au cours du sevrage alcoolique, le patient est souvent sujet à des tremblements, de la fièvre et des hallucinations. On note aussi un état de confusion mentale, de l’hypertension artérielle et des troubles de la conscience. Cet ensemble de symptômes est désigné sous l’expression delirium tremens. Il s’agit d’un état récurrent chez les patients en désintoxication. Il est probable que cela entraîne des automutilations ou la mort. Les médecins mettent à profit les capacités tranquillisantes de l’alprazolam afin de contrôler les effets du delirium tremens sur le patient. Dans les cas les plus graves, il est conseillé de le doser correctement afin d’induire le sommeil. Le médicament permet au corps humain de s’adapter au manque et au patient de lutter contre la dépression.

Alprazolam et hypnose

L’hypnose est généralement connue comme un état de conscience entre la veille et le sommeil au cours duquel le patient laisse tomber une partie des barrières de sa conscience. Il est alors légèrement ouvert aux suggestions. Au-delà de l’acception commune du concept, l’hypnose est une méthode utilisée en médecine et en paramédecine pour traiter de nombreux traumatismes. Elle est utilisée contre la douleur (hypnoanalgésie), pour la sédation (hypnosédation) ainsi que pour mieux appréhender des évènements traumatiques (hypnothérapie).

L’hypnose médicale est un phénomène induit par des processus biomécaniques et biochimiques. Pour ce faire, les benzodiazépines telles que l’alprazolam sont utilisées pour créer les conditions idoines d’entrée en hypnose. Elle est activée près que le patient ait été soulagé de son anxiété et qu’il soit Sadate. L’atteinte de l’état de l’hypnose implique une maitrise très avancée des dosages de ce produit. Des quantités importantes de la molécule peuvent induire une anesthésie voire la mort.

Effets secondaires

Les effets secondaires de l’alprazolam regroupent l’ensemble des réactions de l’organisme lorsque l’utilisateur utilise les doses normalement prescrites. Il peut s’agir d’effets secondaires légers ou graves. Notons toutefois que l’existence d’effets secondaires n’implique pas fondamentalement une occurrence au cours de l’utilisation du médicament. Leur apparition est subséquente aux réactions métaboliques chez le patient. Les sondages effectués permettent d’estimer à plus ou moins 01 % la population d’utilisateurs ayant développé un des effets secondaires de l’alprazolam dans les conditions de médications normales.

L’ensemble des effets secondaires dans cette rubrique sont légers. L’utilisateur peut consulter le pharmacien le plus proche pour obtenir des solutions appropriées à la réaction. En cas de récurrence, il faut cependant consulter un médecin.

  • Altération de la vision
  • Augmentation de l’appétit
  • Constipation
  • Dysurie
  • Étourdissements ou malaise vagal
  • Fatigue inhabituelle
  • Faux sentiment de bien-être
  • Fluctuations du poids corporel ou sensation de lourdeur
  • Manque de coordination motrice ;
  • Sommeil ou torpeur
  • Trouble de la libido

La deuxième rubrique porte sur les effets secondaires de l’alprazolam nécessitant une intervention immédiate du médecin. Il n’est toutefois pas nécessaire de stopper immédiatement le traitement. Il revient au médecin de réajuster le traitement, de le stopper progressivement ou immédiatement.

  • Agitation ou confusion
  • Apnée du sommeil ou insomnie
  • Anxiété
  • Dépression et troubles dépressifs
  • Relaxation extrême des muscles suivie de chutes fréquentes
  • Problème de mémoire à court terme
  • Troubles et symptômes hépatiques
  • Troubles du comportement ou névrose
  • Troubles du sommeil
  • Troubles de la pensée
  • Trouble de l’humeur
  • Troubles de lfélocution

Les effets secondaires précités servent de guide. Il revient à l’utilisateur de l’alprazolam de rester à l’écoute de son organisme afin de les détecter, qu’ils soient dans les listes ci-dessus ou non.

Effets indésirables

L’expression effets indésirables est utilisée ici pour désigner les réactions nécessitant un arrêt immédiat du traitement à l’alprazolam. Elles impliquent aussi une consultation immédiate du médecin.

  • Réactions allergiques
  • Réactions cutanées
  • Hypertension oculaire et ses symptômes

Quelques précautions avant la prise de l’alprazolam

En dépit de ses divers effets positifs et de sa rapidité d’action, l’alprazolam ne saurait être utilisée sans avis médical par les personnes ayant des troubles de santé ou un état physiologique spécifique.

  • Alcoolisme
  • Allaitement
  • Grossesse
  • Hépatite
  • Troubles du sommeil
  • Troubles de la concentration
  • Troubles rénaux

Prise, oubli, surdosage et interactions médicamenteuses

L’alprazolam est un anxiolytique d’urgence ayant un fort potentiel addictif. Il est donc souvent prescrit en ajustant progressivement les doses. Il en va de même pour l’arrêt du traitement. Un arrêt brusque de la prise de l’alprazolam, dans les conditions normales, pourrait entrainer des séries de réactions propres à un sevrage. Celles-ci sont le plus souvent observées chez les patients ayant utilisé ce produit sur une longue période (environ 01 mois). Il arrive toutefois de rater une prise du médicament. Dans ce cas, il suffit de se rattraper. Dans l’éventualité où vous êtes proche de la période de la prochaine prise, il suffit de continuer normalement le traitement. Il ne faut jamais doubler arbitrairement les dosages de l’alprazolam lors de la prise.

Le surdosage de l’alprazolam est responsable de troubles cognitifs, d’ataxie, d’hypotension, de troubles respiratoires, de dépression, voire de coma. La prise en charge rapide des cas de surdosage se fait par lavage gastrique ou par ingestion de charbon actif. Enfin, les interactions médicamenteuses sont contre-productives. Elles peuvent induire un effet contraire à celui rechercher. Il faut donc absolument consulter un médecin et lui fournir les informations médicales nécessaires avant de commencer une cure à l’alprazolam.

You may also like

Leave a Comment