Qu’est-ce que la cacosmie ? Quels sont les causes et traitements

by Chantale
cacosmie

La cacosmie fait partie des affections de l’odorat les plus courantes. Il s’agit d’une perturbation des fonctions de l’odorat. C’est un problème très sérieux qui met mal à alaise le sujet qui en souffre du fait de ses manifestations. Une diversité de causes peut être derrière cette maladie. Quelles sont les particularités de ce mal ? Comment s’en débarrasser ? Voici dans cet article tous les détails à son propos pour une meilleure prise en charge.

La cacosmie : qu’est-ce que c’est ?

C’est un problème ressenti au niveau de l’organe olfacteur. C’est une maladie qui se caractérise par le fait de percevoir des mauvaises odeurs et ceci sans que celles-ci ne se trouvent aux alentours du sujet. Elles peuvent être imaginaires.

Dans ce cas, elles proviendraient d’un dysfonctionnement du dispositif neuronal. On parle de cacosmie subjective. Dans certains cas, il peut s’agir d’odeurs réelles. Ici, elles sortiraient de l’intérieur du corps du sujet souffrant. Par conséquent, l’entourage de celui-ci peut également les ressentir. Il est question de la forme objective. Elle est la plus courante.

Les odeurs peuvent être perçues de façon prolongée ou ponctuelle. Le plus souvent, en plus de l’odeur ressentie, la cacosmie peut créer la toux, des brûlures dans le nez, une accumulation de morve dans le trajet nasal, des migraines, des nausées, des éternuements, etc.

Quelles sont ses différentes origines ?

De nombreuses raisons peuvent expliquer cette maladie de l’odorat du nom de cacosmie. En ce qui concerne la forme subjective, elle est le résultat d’un système neurologique ou psychologique défaillant. Cette hallucination peut avoir pour cause :

  • une lésion des nerfs liés au cortex du flair ou d’une partie du cortex lui-même due à la présence d’une tumeur au niveau du cerveau ;
  • le diabète ;
  • une lésion du lobe de la tempe ;
  • une malformation du dispositif olfactif.

S’agissant de la cacosmie objective, elle peut provenir :

  • d’une inflammation du trajet nasal,
  • d’une infection du sinus ou des dents par des champignons,
  • d’une réjection gastro-œsophagien,
  • d’une absorption d’anti sécrétoire gastrique (ésoméprazole)
  • d’une sinusite

Dès que ces symptômes sont ressentis, il faut sans tarder consulter un médecin. Ce dernier pourra en se basant sur des examens médicaux (scanner, biopsie, IRM…) et sur l’interrogation du patient pour établir un diagnostic efficace sur l’origine du mal afin de le traiter comme il se doit.

Comment soulager la cacosmie ?

Il existe de nombreux remèdes pour venir à bout de cette affection. Toutefois, le médecin tiendra compte de l’origine de l’affection pour pouvoir opter pour un traitement adéquat. C’est en réalité aux causes qu’il doit s’attaquer afin de guérir le mal.

Ainsi, il peut prescrire soit la prise de certains médicaments, un lavage nasal ou du sinus, une extraction des dents, une intervention chirurgicale, l’utilisation de certaines huiles naturelles ou une cure chez un physiothérapeute ou un ergothérapeute.

Les médicaments

Lorsque la cacosmie provient d’une infection ou d’une inflammation du dispositif olfactif, l’on peut recourir à des antibiotiques, des antihistaminiques, des corticoïdes pour tuer les bactéries, arrêter leur prolifération et apaiser les irritations. Des antalgiques seront à ajouter si la maladie cause des douleurs à la tête ou à la gorge…

Le lavage nasal et du sinus

Ce traitement est prévu pour les cas de sinusite pour permettre de dégager les voies du sinus et du nez de tout ce qui pourrait l’encombrer (mucus, poussière, bactéries…). Il se fait soit avec une solution saline ou du sérum physiologique.

L’extraction des dents

Cette alternative pour se débarrasser de la cacosmie est adaptée lorsque la source de la maladie provient d’une infection dentaire. Ici, après avoir retiré la dent malade, il faudra commencer à prendre des antibiotiques pour éliminer tous les microbes responsables de la pourriture de la dent et guérir la plaie. En plus de cela, le médecin peut conseiller des analgésiques pour aider à réduire les douleurs.

L’intervention chirurgicale

La chirurgie pour traiter la cacosmie convient aux situations de lésions constatées sur l’organe olfactif ou sur le cerveau, en cas de malformation, de tumeur ou de réjection gastrique. Cette solution est souvent prévue pour les cas vraiment sévères et en dernier recours. Pour une tumeur, si celle-ci n’est pas trop volumineuse, il vaut mieux procéder à une chimiothérapie ou à une radiothérapie que d’opérer le patient.

Les huiles naturelles

Les huiles extraites des plantes comme l’eucalyptus, la menthe champêtre, ou le poivre (noir) peuvent aider à soulager la cacosmie. Elles sont efficaces contre la sinusite. Ceci puisqu’elles possèdent des vertus anti-inflammatoires, antalgiques, anti-infectieuses ainsi que décongestionnantes. Elles sont à mettre en gouttes dans de l’eau chaude afin d’inhaler la vapeur avec une serviette couvrant toute la tête.

L’ergothérapie et la physiothérapie

Ce sont des pratiques qui sont recommandées pour les patients souffrant d’une cacosmie subjective. Elles permettent de régler la défaillance psychologique. Ce qui contribuera à stopper les hallucinations de la présence d’odeurs.

You may also like

Leave a Comment