Les êtres humains ont dû s’adapter au réchauffement de la planète. L’utilisation croissante de la climatisation est l’une de ces adaptations. L’augmentation des températures mondiales s’accompagne d’un besoin de climatisation pour maintenir des températures intérieures convenables. Il existe toutefois un revers à la médaille à cette dépendance croissante à l’égard de la climatisation, à savoir les conséquences potentielles sur la santé.

Les données disponibles sur les effets de la climatisation sur la santé

En raison de la rareté des preuves scientifiques, peu d’études ont été menées sur l’impact de la climatisation sur la santé humaine. Seules les recherches réalisées auprès de personnes qui souffrent de maladies liées à l’exercice physique ont permis de mieux comprendre l’influence de la climatisation sur la santé. De plus, des conceptions expérimentales erronées ont été utilisées pour examiner les implications du climat sur la physiologie.

Selon une étude, le chauffage, la ventilation et la climatisation (CVC) facilitent la récupération en augmentant les signes vitaux. Ils permettent de réduire les événements de stress cardiaque et accélèrent le processus de guérison. En outre, l’utilisation du CVC réduit la mortalité chez les patients souffrant de maladies liées à la chaleur et raccourcit la durée d’hospitalisation des patients souffrant d’infections respiratoires.

L’installation d’un système de CVC dans un hôpital peut améliorer les résultats pour les patients et l’efficacité des traitements, ce qui en fait un élément essentiel pour améliorer la santé. La fragilité des systèmes de santé et de soins apparaît clairement au regard de leur sensibilité au réchauffement climatique.

L’impact de la climatisation sur les fonctions cognitives

Selon des études, l’augmentation de la température intérieure en cas de chaleur excessive a eu un effet néfaste sur les capacités cognitives d’un groupe de personnes en bonne santé qui n’avaient pas accès à l’air conditionné. Lors de l’étude, un groupe de personnes qui habite dans des domiciles climatisés et non climatisés a été analysé (avant, en cours, après la canicule).

Deux tests cognitifs ont été administrés aux sujets, et leurs performances cognitives ont été évaluées à la lumière de la canicule. Selon les chercheurs, les conditions de chauffage intérieur induites par la canicule dans les structures non climatisées altèrent les performances cognitives. Les chercheurs ont attribué le déclin de la fonction cognitive à une charge thermique plus importante et à l’impact accru de diverses caractéristiques liées à l’environnement et au comportement.

Des recherches expérimentales, épidémiologiques et économiques antérieures ont démontré que l’exposition à la chaleur avait un effet néfaste sur la capacité d’apprentissage, la productivité humaine, la mobilité et la mortalité.

L’impact de la climatisation sur la santé respiratoire

Dans le cas de patients ayant déjà souffert d’infections respiratoires, la climatisation peut accroître la douleur clinique. Les symptômes risquent de s’aggraver chez les personnes souffrant de troubles respiratoires chroniques. En outre, l’air froid peut contribuer aux infections respiratoires en provoquant une irritation des bronches. En effet, ce phénomène est lié à d’autres facteurs tels que la maladie, la pollution atmosphérique, la fumée de cigarette et les irritants en suspension dans l’air.

La respiration d’un air conditionné excessivement froid risque également de détériorer le système respiratoire des personnes en bonne santé. Ces altérations peuvent entraîner une augmentation de la production de mucus, une irritation des voies respiratoires et une bronchoconstriction.

En cas d’abaissement brutal de la température de l’air, même pour de petites variations de moins de 5°C (ou plus particulièrement pour de grandes variations de plus de 5°C) le système respiratoire est susceptible de présenter des effets nocifs. Les personnes souffrant de maladies respiratoires obstructives telles que l’asthme ou la bronchite chronique sont plus sensibles à cet impact. De plus, on considère que l’air froid provoque une bronchoconstriction chez les asthmatiques.

Les autres effets bénéfiques des climatiseurs sur la santé

La climatisation est essentielle pour maintenir la température corporelle. En effet, ce rôle s’avère primordial dans les zones chaudes et humides où la chaleur accablante est une source de préoccupation majeure en plein été. L’être humain peut s’adapter à la chaleur extrême, mais cela prend souvent des semaines.

Les climatiseurs favorisent également le sommeil en refroidissant le corps par des processus homéostatiques. En outre, les climatiseurs peuvent contribuer à la prévention des allergies en éliminant les allergènes de l’air. Si un climatiseur portable est conservé dans de petits espaces avec un échange d’air frais avec l’extérieur, tout stimulus est éliminé.

Si la climatisation a des effets bénéfiques et négatifs sur la santé, il est essentiel de consulter un médecin pour évaluer si la climatisation vous convient. En effet, il est important de prendre un avis médical car la climatisation peut causer des dommages à votre corps.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici