Avoir une belle silhouette est un désir partagé par tout le monde. Ainsi, de nombreuses personnes souhaitent se débarrasser de la masse graisseuse qui constitue une source d’inconfort et de gêne pour eux. À cet effet, la lipoaspiration est un recours qui a de la cote. Toutefois, il serait judicieux de comprendre la méthode avant de s’aventurer sur son champ. Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir sur la liposuccion.

Lipoaspiration : c’est quoi ?

La lipoaspiration ou liposuccion est une intervention chirurgicale qui consiste à aspirer un amas de graisses situé dans une partie précise du corps afin d’obtenir une meilleure silhouette. Les graisses dont il est question sont celles situées en profondeur et qui résistent aux régimes amincissants.

La lipoaspiration implique-t-elle un amaigrissement ?

La plupart des patients ont tendance à croire que la lipoaspiration est un moyen sûr pour leur éviter un amaigrissement, lequel se révèle difficile à endurer. Mais tel n’est pas le cas. Pour obtenir un résultat optimal, il est préférable de combiner les deux méthodes. Certains chirurgiens conseillent d’ailleurs aux personnes désireuses de subir une liposuccion de faire un régime pour perdre du poids quelques mois avant l’opération. Cela permet de mieux cibler les quantités de graisses profondes pour les aspirer. En effet, les cellules graisseuses superficielles entourent les noyaux de graisses plus profonds. L’amaigrissement volontaire est donc utile pour le succès de l’intervention chirurgicale.

Qui peut avoir recours à la lipoaspiration ?

La lipoaspiration est une opération ouverte aux femmes et hommes de tous les âges. Cependant, il convient de préciser que cette opération est réalisable uniquement sur des tissus graisseux. Par conséquent, si vos problèmes de silhouette sont liés à une ossature large ou un relâchement de muscles, la liposuccion n’est pas ce qu’il vous faut. Aussi, cette méthode fonctionne mieux sur les patients dotés d’une peau jouissant d’une bonne élasticité. Cela permet d’éviter l’apparition de vagues ou autres plis lors de la rétractation de la peau. Il est important de noter que tout patient dont la peau a été abimée par une perte de poids conséquente doit éviter de recourir à cette intervention chirurgicale.

Lipoaspiration : que faire avant l’opération ?

L’opération doit au préalable être sanctionnée par une analyse de votre demande par le médecin. Ce dernier y procède avec attention afin de déterminer si l’intervention est possible ou pas. De plus, l’état cutané doit être scrupuleusement inspecté, car il y aura plusieurs cicatrices pour introduire les canules d’aspiration. De ce fait, il vaudrait mieux qu’il n’y ait pas des abcès postopératoires dus à des furoncles préexistants. Une consultation d’anesthésie est également primordiale dans les 48 heures précédant l’opération. Certains spécialistes recommandent l’adoption d’un régime dépourvu de sucre, chocolat et d’alcool une dizaine de jours avant et après l’opération pour réduire le tropisme des microbes avides du sucre corporel.

Comment se déroule l’opération ?

Pour commencer, le chirurgien injecte un mélange de sérum physiologique et de vaso-constructeurs au patient pour éviter les saignements. Il faut noter que la lipoaspiration se pratique sous anesthésie générale ou locale. Cela dépend essentiellement de la zone concernée par l’opération et de la constitution du patient. Le chirurgien pratique alors de petites incisions dans cette zone. Ensuite, il insère de fines canules en mousse reliées à une pompe aspirante à travers les incisions pour retirer la graisse. L’opération peut durer entre 1 et 4 heures selon la quantité de masse graisseuse à enlever et le type de liposuccion.

Les différentes techniques de Lipoaspiration

L’aspiration de graisse à l’aide d’une canule perforée n’est pas la seule technique permettant de réaliser une liposuccion. Il existe diverses autres techniques employées par les chirurgiens pour aspirer l’amas de graisses localisé dans le corps d’un patient. Parmi ces techniques, il y a la liposuccion assistée par laser, la liposuccion assistée, la liposuccion assistée par ultrasons, etc. Le patient peut opter pour une technique particulière, mais son choix reste orienté par les conseils du médecin.

Lipoaspiration : que se passe-t-il après l’opération ?

Après l’intervention, vous devez rester sous surveillance quelques heures afin de récupérer. Cela vous permet également d’être rapidement pris en charge en cas de problème. Par ailleurs, vous aurez à porter des bas de contention ainsi qu’une gaine ou un vêtement de compression durant 2 ou 4 semaines. Aussi, la zone ayant subi l’aspiration est gonflée pendant un moment et les ecchymoses peuvent disparaître plus d’un mois après l’opération. Vous pouvez assister à des séances de drainage afin que l’œdème se résorbe vite. En outre, vous aurez besoin de prendre des antalgiques pour atténuer la douleur. Bonne nouvelle, les cicatrices sont à peine visibles, car les incisions sont minimes.

Combien de temps pour constater les résultats ?

Il faut dire que les résultats apparaissent plus vite lorsque la zone aspirée est proche du cœur. Ainsi, vous remarquerez un bon résultat 2 mois après au niveau de la ceinture abdominale et après 4 mois au niveau des cuisses et des genoux. En ce qui concerne les chevilles et les mollets, le résultat apparaît 6 mois après l’intervention. À ce moment, la zone ne devrait plus être douloureuse au toucher.

Quelle est la durée moyenne d’efficacité ?

Généralement, une lipoaspiration bien exécutée conserve un bon résultat pendant au moins 10 ans si le patient maintient une bonne stabilité alimentaire. Toutefois, il est important de réaliser des bilans de temps en temps. En tant que patient, vous avez la possibilité de demander une retouche après l’opération. Mais gardez à l’esprit que cela se fera à vos frais.

Les complications possibles

Des complications peuvent être redoutées après une liposuccion, mais elles sont principalement bénignes et transitoires. Il s’agit de la fatigue ou des hématomes qui disparaissent au bout d’une semaine. Il peut y avoir également de petits rejets des fils de suture ou un malaise vagal au lever. Quant aux complications importantes, il y a l’infection virulente, la septicémie, les nécroses cutanées ou les embolies graisseuses vasculaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici