Transaminases élevées fatigue : Définition et traitement

by Chantale
transaminases élevées fatigue

Pour faire simple, les transaminases sont des enzymes qui se trouvent au niveau du foie et des muscles. Elles existent en deux types : les aspartates aminotransférases (ASAT) et alanines aminotransférases (ALAT). Ces enzymes interviennent dans diverses réactions biologiques. Cependant, pour assurer convenablement leur fonction, leur concentration doit rester à un taux normal. Toutefois, suite à certains facteurs, le taux de ces protéines augmente et dépasse la limite requise. On parle ainsi des transaminases élevées fatigue. Dans cet article, découvrez tout sur cette variation.

Transaminases élevées : qu’est-ce que c’est ?

Le taux de transaminases dans l’organisme n’est pas uniforme chez tous les sujets. Il varie en fonction de l’âge, du sexe, de l’indice de masse corporelle et de la température du corps. De même, chaque laboratoire définit ses normes en fonction des techniques d’analyse. Toutefois, peu importe les conditions, il existe un seuil à ne pas franchir. Un léger dépassement du seuil ne reflète pas forcément un dysfonctionnement. Cependant, lorsque les analyses révèlent des transaminases élevées fatigue chronique de 2 à 10 fois supérieures à la limite requise, il a lieu de s’en préoccuper. Cette anomalie peut être le signe de plusieurs maladies telles que :

  • Une hépatite infectieuse virale,
  • Une septicémie
  • La toxoplasmose,
  • La syphilis,
  • Le lupus,
  • La polyarthrite rhumatoïde.

Lorsque le taux d’augmentation des transaminases est plus de 10 fois supérieur au seuil normal, il est primordial de faire un diagnostic. Cette variation peut être la conséquence d’une hépatite virale aiguë ou d’une ischémie hépatique aiguë. Elle pourrait être également la manifestation d’une hépatite médicamenteuse ou d’un trouble de rythme cardiaque. Une négligence de ce phénomène peut engendrer une hépatite virale chronique, toxique et médicamenteuse.

Les astuces pour baisser les transaminases élevées fatigue

Pour réguler les transaminases élevées fatigue, il n’est pas nécessaire de recourir à un traitement hospitalier en premier lieu. Au nombre des conseils qu’il faut suivre, il est important de contrôler son alimentation. En effet, un mauvais régime alimentaire provoque un trouble métabolique au niveau du foie. Ce qui déclenche une stéatose hépatique. C’est pourquoi il est conseillé de réduire la consommation d’aliments sucrés afin d’éviter l’abondance des graisses dans le foie et dans le sang. En revanche, vous devez plutôt opter pour une alimentation riche en légumes et en fruits.

Une autre astuce pour baisser les transaminases élevées fatigue est de se méfier des médicaments. D’après les analyses, n’importe lequel de ces produits pharmaceutiques peut être à l’origine d’augmentation des enzymes. Ainsi, si à votre habitude, vous prenez quotidiennement plusieurs médicaments, l’idéal est de commencer par vous en débarrasser l’un après l’autre. Avec ce rythme, il est facile d’identifier le médicament responsable de cette variation. Et après l’avoir découvert, vous ne devez plus jamais en consommer.

Les activités physiques représentent également un bon remède pour baisser les transaminases élevées fatigue si cette augmentation est liée par la stéatose hépatique. En réalité, on parle de stéatose hépatique lorsque le foie est surchargé de graisses dues un mauvais régime. Une activité physique fréquente permet ainsi de désengorger le foie et de réguler le taux de transaminases.

Comment éviter les transaminases élevées fatigue ?

Si vous souhaitez que le taux des transaminases présentes dans vos cellules soit toujours normal, sachez que certains comportements doivent intégrer vos habitudes. En premier lieu, vous devez veiller à votre alimentation. Certes, les causes des transaminases élevées fatigue sont multiples. Cependant, le régime alimentaire joue un rôle de premier rang. Il est recommandé d’éviter des aliments sucrés. Ceux-ci contiennent des glucides qui sont responsables de l’accumulation de graisses dans le foie.

De même, évitez la consommation des boissons sucrées. Leur forte concentration en fructose favorise le stockage des triglycérides qui est un facteur déclencheur de la stéatose hépatique. Vous devez limiter également votre envie d’alcool. Une consommation au-delà de 30 grammes par jour représente déjà un risque d’augmentation des transaminases.

 

 

You may also like

Leave a Comment